Travail illégal sur internet : Introduction

Cela fait longtemps que je parle régulièrement du travail illégal sur internet. Rarement écouté, souvent moqué. Dommage pour ceux qui n’écoutent que les personnes abondant dans leur sens, ils risquent de le payer très cher comme ces neuf Français et ce Belge qui viennent de se faire arrêter.

Alors de quoi suis-je en train de parler ? En fait de plusieurs choses : de travail illégal sur internet, d’arnaque en ligne et de réseaux sociaux..

Beaucoup d’étrangers, et plus particulièrement ceux qui tentent de faire des affaires via le net, pensent être intouchables, car ils bossent en ligne, depuis chez eux, depuis un co-working ou un immeuble anonyme dans un quartier quelconque de la capitale ou d’une des nombreuses provinces du pays. Tous imaginent qu’il est difficile de voir ou contrôler ce qu’ils sont en train de faire. De plus ils se disent que les autorités ont peu de chance à s’intéresser à leur petit travail illégal sur internet, surtout que c’est en français et que tout le monde sait que les Thaïlandais sont assez limite en anglais, alors imaginez dans la langue de Voltaire… Grosse erreur !!!


Vous êtes surveillés sur la toile

Donc je le dis et je le répète, pour ceux qui accepteront enfin d’entendre raison, le temps du laxisme des autorités est passée. Non seulement le laxisme a pris fin mais les contrôles et les moyens contre la fraude, quelle qu’elle soit, ont été renforcés. Pour preuve, voici un extrait d’un article récent sur le journal gavroche : « … Le lieutenant-général de police Sompong Chingduang du Bureau de l’immigration a confirmé vendredi matin l’existence d’une «task force» de policiers spécialisés dans le traçage des travailleurs clandestins occidentaux opérant sur internet. Leur identification se fait en particulier via les réseaux sociaux, désormais surveillés par une «cyber-cellule» de la police…. »

Oui vous avez bien lu. On me traitait aussi de parano quand j’expliquais qu’il y avait des officiers thaïlandais ( aidés éventuellement par des bénévoles francophones ) qui passaient leurs journées à surfer sur le net pour repérer le travail illégal sur internet. Cela a fait rire pas mal de personnes, certains commencent à rire jaune.

Bon, pour les petites combines en règle générale ça se passe bien dans un premier temps. On veut faire un peu de location touristique, on se propose comme guide pour découvrir sa région, on s’improvise agent immobilier proposant maisons et terrains à vendre, on vend des produits locaux en ligne,…

Evidemment, pour se faire connaître on utilise des techniques éprouvées comme la création d’une page Facebook, d’un site internet , et ensuite on balance un maximum de publicités dans tous les groupes liés aux services ou aux produits que vous proposez. En fait, vous mettez en ligne des preuves de votre travail illégal sur internet, vous donnez aux autorités les bâtons pour vous faire battre.Mais bon, comme vous êtes persuadés que les autorités ne vont pas s’intéresser aux petites affaires comme les vôtres. Sans doute, éventuellement, peut être. Jusqu’au jour où un concurrent jaloux, une partenaire lésée ou un client insatisfait contactera les autorités. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé pour les neuf Français et le Belge qui viennent de se faire arrêter, une dénonciation. Et des cas comme cela il y en a beaucoup. En fait la majorité des personnes qui tombent pour travail illégal sur la toile le sont majoritairement suite à une dénonciation, souvent anonyme et rarement écrite en thaï, si vous voyez ce que je veux dire. Mais bon, il faut dire qu’il y en a certains qui ne sont pas très intelligent, se vantant haut et fort de leurs exploits hors la loi.

Messieurs les travailleurs illégaux sachez quand même dorénavant que les autorités surfent régulièrement sur le net et plus précisément sur des réseaux sociaux comme Facebook. Nombre de groupes plus ou moins importants dédiés à la Thaïlande ont certainement déjà reçu la visite de policiers issus de la “cyber cellule”. Leur boulot, surfer, lire les messages publiés, les commentaires. Vous comprenez dès lors pourquoi nombre d’administrateurs de divers espaces sont assez stricts pour tout ce qui concerne la Famille Royale, le Bouddhisme et la politique nationale.

Mais en plus de lire les commentaires ces officiers peuvent voir les nombreuses annonces publicitaires. Pour ma part je refuse les pubs sur mes groupes et je rends sans doute en même temps un grand service à ceux qui bossent dans l’illégalité. Mais bon, supposons une pub un peu perso pour une vente de villa et bien des excursions dans une région spécifique. Quelques clics, trouver le profil personnel lié aux pages promotionnelles et au site internet, vérifier les noms, les coordonnées, qui est propriétaire du site, de quel visa il est détenteur,… et voilà comment on peut tomber très rapidement.

Bon il est vrai que tout le monde ne publie pas sous son nom, que les pages sont associées à des profils vides d’informations et bloqués, un peu plus compliqué de remonter la source, du moins avec les outils que nous avons nous à notre disposition et qui n’ont sans doute rien à voir avec l’arsenal de la police du net.


Conclusions :

Plus le temps va passer et plus on va se diriger vers le slogan de l’immigration : “Good guys in, bad guys out”.  Et comme toujours les autorités vont faire des actions coups d’éclat, à grand renfort de journalistes et de sanctions lourdes afin de bien faire passer le message.

Contrairement à ce que beaucoup imaginent le travail illégal ne se solde pas uniquement avec une amende de 100 ou 200,000 bahts. Il y a de toute façon une condamnation pénale qui peut être accompagnée d’une peine de prison pour les cas les plus graves ou pour servir d’exemple. Et du fait d’avoir été condamné il y a peu de chance que l’on vous renouvelle votre visa. Pas top pour les personnes mariées avec une fille du pays car ils peuvent dire adieu à la Thaïlande. Espérons que sa femme et ses enfants accepteront de le suivre.

Vous travaillez illégalement, soyez conscient du cercle vicieux. Plus vous voudrez croître et plus vous devrez vous afficher. Pus vous vous affichez et plus vous vous exposerez aux dénonciations et au “big brother” siamois.

Vos affaires tournent ? Pensez sérieusement à légaliser votre business. Vous trouverez pas mal d’articles sur mon blog qui parlent de la création d’entreprise, du permis de travail.

Travail illégal sur internet en Thaïlande

Cet article a 8 commentaires

  1. Bonifacy

    Je suis assez impressionné de part les moyens que mettent en place la Thailande pour faire respecter les lois.
    Et je tiens a vous remercier aussi pour diffuser toujours autant d’informations juste, et utile.
    Je souhaiterais m’entretenir si possible en privé pour vous posez quelques questions du a ma future situation en Thaïlande.🙏
    J’avoue que je ne m’en sors pas beaucoup 😅
    Merci encore pour toute votre dévouement et votre gentillesse de partager votre savoir.
    Maxime

  2. Michel

    Merci, comme toujours, pour cet intéressant article!
    Petites fautes de frappe « je rends sans doute en même temps un rand services »

    1. siamexpat

      Merci bien, je vais corriger de ce pas ces grosses boulettes.

  3. Vaxelaire

    Merci pour toutes ces informations

  4. Michel

    Bonjour Olivier,
    Toujours un très beau travail. Les belles années où les étrangers venaient ici et ne respectaient pas les lois de l’immigration sont révolues. Celui qui veut travailler ferait bien de suivre tes conseils et se rapprocher de toi pour ça. Il m’est arrivé à plusieurs reprises dans le village où je vis de donner un coup de main aux habitants. Trois fois par an, nous debroussaillons les bas côtés des routes et nettoyons avec le maire et les volontaires. Un moment conviviale avec les personnes où j’ habit. Ils aiment prendre des photos, j’espère que je n’aurais pas de soucis. 555.🙏❤️🇹🇭

    1. siamexpat

      La participation exceptionnelle à un service collectif au sein de la communauté à laquelle tu appartiens n’est pas répréhensible, bien au contraire, mais bon, ça tu le sais déjà.
      Et oui, comme j’aime à le répéter, l’époque du laxisme en Thaïlande est révolu.

Laisser un commentaire