Permis de travail en Thaïlande : Introduction

Permis de travail en Thaïlande, saviez vous qu’il y a de plus en plus de candidats à l’expatriation, nombreux sont ceux qui comprennent que l’herbe peut assurément être plus verte ailleurs. La Thaïlande est l’une des destinations qui intéresse les futurs expatriés. Bon on ne va pas parler des rentiers et des retraités qui ont la chance d’avoir les ressources financières nécessaires mais plutôt de ceux qui veulent résider durablement au pays du sourire via le travail.

Deux options : décrocher un job ou monter sa propre activité. Et dans les deux cas, un visa business et un permis de travail.

Mais savez vous que le permis de travail en Thaïlande vous offre quelques avantages, qu’il n’est pas limité au seul droit de travailler. Voyons cela ensemble :


Travailler sereinement

Bon il est indéniable que le premier avantage du permis de travail en Thaïlande est de pouvoir travailler légalement, bosser sans avoir la peur constante d’un contrôle, ne plus être à la merci d’une dénonciation. Hé oui, nombreux sont ceux qui sont obligés de passer par les réseaux sociaux, que ce soit pour faire de la promotion immobilière, des propositions de locations ou de circuits touristiques, la vente de produits locaux en ligne,… Or il est clair que le fait de cette concurrence déloyale n’est pas faite pour plaire à ceux qui sont officiellement déclarés, qui paient leurs impôts et qui se voient privés d’une partie de leur clientèle.

Beaucoup de gens oublient que le français n’est pas une langue inconnue pour quelques fonctionnaires thaïlandais et que les réseaux sociaux deviennent leurs terrain de chasse contre ceux qui insultent la Monarchie mais également ceux qui ne respectent pas la législation du pays. De nombreux groupes facebook sont par exemple des sources inépuisables d’informations sur les petites combines, les astuces faites pour contourner les règles.

Pour exemple, il y a quelques mois, des anglophones se sont vantés d’avoir obtenu leur visa retraité sans avoir déposé les 800,000 bahts nécessaires. Grâce à quelques photos prises discrètement avec une caméra espion ils ont mis en ligne quelques clichés où ils s’affichent fièrement dans les bureaux de l’immigration. Bien sûr, intelligent comme ils sont, ils ont également mis des clichés des prestataires, des officiers compatissants et le tout accompagné de commentaires qui explique toute la filière. Grâce à ces lascars vous pouvez dorénavant “profiter” des nouvelles règles qui régissent le visa retraité depuis le 01 mars 2019 avec un dépôt plus long des 800,000 bahts et un bloquage de la moitié de cette somme pour la durée restante.

Et des combines il y en a d’autres, ce qui explique pourquoi il faut dorénavant prendre rendez vous à Vientiane ( afin que l’immigration puisse étudier consciencieusement toutes les demandes ). Apparemment il faudrait également prendre rendez vous pour les services consulaires thaïlandais sur Kuala Lumpur, ce qui n’était pas le cas il y a quelques mois encore.

Tout est gratuit mais n’hésitez pas à nous soutenir.
don paypal

Besoin d’informations complémentaires, contactez nous par émail

Bénéficier d’avantages bancaires

Avoir un permis de travail en Thaïlande vous ouvre quelques avantages dans les banques thaïs.

Le premier d’entre eux est bien sûr l’opportunité d’ouvrir un compte courant. Cela semble être une évidence pour beaucoup mais les règles changent aussi dans les établissements bancaires suite à des nouvelles directives données par le gouvernement.

Donc beaucoup on remarqué que cela devenait de plus en plus dur d’ouvrir un compte bancaire avec un simple visa touristique ou même un visa non immigrant valable 90 jours.

Bon il y aura toujours des personnes plus intelligentes qui vous diront que c’est possible qu’il y a toujours une astuce et une combine, tous ces “bons stratagèmes” qui nous valent les durcissements de législation que nous connaissons.

Bref de plus en plus de banques demandent au minimum un visa non immigrant valable un an pour l’ouverture d’un compte, d’autres vont jusqu’à exiger que vous ayez un permis de travail.

Vous êtes donc sûr que le fait d’avoir un “work permit” vous ouvre toutes les portes des agences bancaires thaïlandaises.

Ensuite vous constaterez, lorsque vous voudrez faire un virement international, que certaines agences vous demanderont votre permis de travail. Pas de permis de travail, il vous faudra passer par des filières externes qui sont souvent gourmandes en commissions.

Un des besoins premiers quand vous résidez en Thaïlande est de disposer d’un véhicule. Quand il s’agit d’une moto de faible cylindrée, pas trop de problème pour payer cash. Par contre, s’il s’agit une voiture ou d’une “grosse bécane”, pas évident de la payer en une fois, sauf en se tournant vers des occasions bon marché.

Voilà donc un des autres avantages du permis de travail en Thaïlande, c’est la possibilité de faire un crédit pour l’achat d’un véhicule.

Un dernier avantage bancaire, mais il en existe sûrement d’autres que je n’ai pas encore découvert, c’est la possibilité d’obtenir une carte de crédit. Bon ne rêvez pas, vous n’obtiendrez logiquement cette carte qu’après un à deux ans de travail, le temps de vous constituer un historique bancaire.

Il y a bien sûr des exceptions, je suis certain que le délai est raccourci si vous présentez un contrat de 10 ans dans une boîte prestigieuse, le tout accompagné d’un salaire à six chiffres et donc le premier d’entre eux ne commence pas par “1”….


Ne pas débarquer seul

C’est évidemment une évidence mais le fait d’avoir un visa business et le permis de travail qui va avec donne automatiquement le droit à votre épouse ( officiellement mariée) et à vos enfants légitimes de vous suivre dans votre expatriation et d’obtenir un visa d’accompagnement. Cela est généralement négocié avec votre futur employeur. Mais cela est également valable si vous créez votre propre société de laquelle vous serez salarié.


Obtenir une couverture santé

Le fait d’avoir un visa business et une permis de travail en Thaïlande vous ouvre la porte à la sécurité sociale siamoise. La cotisation mensuelle est de 750 bahts maximum. Vous obtenez de cette manière l’accès aux tarifs thaïs dans les hôpitaux publiques thaïlandais. C’est à dire des soins aux moindre coûts et dans des établissements qui n’ont pas à rougir des performances européennes, je dirais même que ce serait plutôt le contraire.

Libre à vous de prendre une assurance complémentaire si vous le désirez, surtout que le montant de cette dernière peut être déductible de votre imposition.

Si par la suite vous désirez opter pour le visa retraité, sachez que vous garderez le droit de cotiser et de bénéficier de cette couverture santé.


Le permis de travail en Thaïlande, autres avantages

Bon je vais assurément en oublier, sans parler de ceux que j’ignore, alors n’hésitez pas à en donner d’autres dans les commentaires :

– Bénéficier des tarifs thaïlandais, par exemple dans les parcs nationaux

– Avoir un avantage si par la suite vous demandez un visa permanent ou la nationalité thaïlandaise

– Obtenir une retraite dès que vous avez cumulez plus de quinze années de permis de travail ( mais bon c’est infime je pense )

– Vous pouvez ouvrir un compte de trading auprès d’un courtier


  • Vous désirez en savoir plus sur le permis de travail en Thaïlande, sur la réglementation et les lois qui régissent ce document essentiel pour travailler en Thaïlande, ne manquez pas alors de visiter notre article intitulé « Permis de travail et work permit« 
  • Plus d’informations sur le site officiel du Ministère du travail : Ministry of labour
Permis de travail en Thaïlande, les avantages

Laisser un commentaire

Fermer le menu