Obtenir la nationalité thaïlandaise : Naturalisation et double nationalité en Thaïlande.

You are currently viewing Obtenir la nationalité thaïlandaise : Naturalisation et double nationalité en Thaïlande.

Nationalité thaïlandaise : Introduction

La nationalité thaïlandaise, une aspiration qui semble impossible pour beaucoup et pourtant… nombreux sont ceux qui imaginent que la naturalisation thaï est un rêvé inaccessible. C’est faux ! Arrêtez de gober les affirmations erronées des pseudo-experts du pays du sourire. Non, pour obtenir la nationalité thaïlandaise il ne faut pas savoir lire et écrire le thaï, il ne faut pas avoir 20 années de Thaïlande derrière soi, ou encore être multi millionnaire, payer des dessous de table faramineux ou avoir des relations haut placées. Pas plus que le quota est limité à 100 naturalisations par an.

Alors faisons table rase de tous les clichés sur l’obtention de la nationalité thaïlandaise. Voyons ensemble dans cet article les voies principales qui permettent d’obtenir la nationalité thaï. Nous parlerons des quatre principales. La naturalisation en Thaïlande est donc accessible pour :
– les personnes qui ont une activité professionnelle, un permis de travail et un visa adapté et qui bien sûr paient un impôt sur le revenu.
– les personnes disposant d’un visa permanent ( aussi nommé résidence permanente ) depuis au moins 5 années.
– les personnes officiellement mariées avec un(e) citoyen(ne) thaïlandais(e)
– les personnes nées d’un parent thaïlandais.


Important : Pour les femmes étrangères mariées avec un Thaïlandais, les conditions de naturalisation sont réduites au strict minimum. Il faut :
– Que vous soyez officiellement mariée depuis au moins trois ans si vous n’avez pas d’enfant en commun et seulement depuis un an si vous avez au moins un enfant ensemble.
– Il faut bien sûr que l’épouse habite officiellement en Thaïlande, il lui faudra d’ailleurs un tabian ban jaune.
– Le mari doit gagner au minimum 30,000 bahts par mois, voire seulement 15,000 s’il est fonctionnaire. Si besoin est, les revenus de l’épouse peuvent être éventuellement associés à ceux du mari afin d’atteindre la somme exigée.
– Le seuil de connaissance de la vague thaï est relativement bas, des connaissances basiques suffiront.
– le processus dure de 1 à 3 ans et coute 5,000 bahts.


Processus pour l’obtention de la citoyenneté thaïlandaise :

Alors, initialement, pour pouvoir entamer le processus de demande de naturalisation, vous devez remplir des conditions initiales :

– si vous êtes officiellement marié, trois années de visa consécutifs.
– ou alors, avoir un visa permanent depuis au moins 5 années
– 3 années de permis de travail consécutif
– un revenu de 80,000 bahts minimum mais réduit à 40,000 bahts si vous êtes officiellement marié.

Alors l’obtention de la nationalité thaï est basée sur un système de points. Vous serez noté sur 100 et au faut que vous obteniez un score minimum de 50/100 pour être éligible à la naturalisation. Les points sont réparties de cette manière :

– âge et niveau d’étude = 25 points
– niveau professionnel = 25 points
– durée d’inscription sur un tabian ban = 20 points
– connaissance de la langue thaï = 15 points
– Connaissances de la Thaïlande = 10 points
– Personnalité et présentation = 5 points

Comme vous l’avez compris, sont avantagés ceux qui travaillent, ont un bon niveau d’étude et un salaire correct. Votre âge, votre capacité à vous exprimer en thaï, à éventuellement le lire et l’écrire seront aussi des atouts supplémentaires.

Pour vos donner des exemples :

– selon votre âge, vous pourrez obtenir de é à 10 points ( 2 pour ceux qui ont de 20 à 30 ans / 1à pour les personnes âgées de 40 à 50 ans : ou 5 points pour les candidats de plus de 60 ans )
– selon vos diplômes cela va de 3 points ( formation professionnelle ) à 15 points pour un niveau doctorat.
– idem pour les revenus avec 15 points pour les revenus compris entre 80 et 90,000 bahts et 25 points pour les salaires supérieurs à 100,000 bahts.

Quelques incontournable et conseils pour obtenir plus de points :

– faites au plus vite votre demande de tabian ban jaune. Vous pourrez gagner quelques points si vous avez ce documents depuis 5 ans au moins.
– apprendre les bases de l’éducation civique thaï enseignée dans les écoles; vous pourrez gratter jusqu’à 10 points.
– avoir une conversation fluide en thaï est un atout, même si ce n’est pas une nécessité, surtout si vous avez ds revenus conséquents.
– Votre présentation est importante : être habillé correctement, savoir saluer, connaitre les formules de politesse de base.
– des preuves de dons sont très bien vus. Une enveloppe de 5,000 bahts par an à des associations ou des organises comme La Croix rouge est un atout. Garder précieusement ces preuves de dons.
– il est préférable de postuler depuis Bangkok. Dans d’autres provinces, votre dossier risque de prendre la poussière car les agents ne connaissent pas les procédures à suivre. L’idéal est de trouver une adresse à Bangkok où inscrire vos noms dans la tabian ban du propriétaire.


A prévoir :

Il vous faudra choisir un nom thaïlandais. Certaines nationalités peuvent garder leur nom de naissance. Voici un lien afin de voir si votre futur nom thaï est disponible :
https://stat.bora.dopa.go.th/Wchecklname/#/CheckLname

Deux témoins thaïlandais qui se déplaceront à l’administration et pourront témoigner de vos antécédents.


Obtention de la nationalité thaï : la procédure

La première étape est de vous rendre dans l’administration concernée afin d’obtenir la liste des documents nécessaires à votre demande de naturalisation. Parfois il faut y aller deux ou trois fois jusqu’au moment où les officiers estiment que tous les documents sont complets et bien traduits. C’est seulement à ce moment là qu’un rendez-vous officiel sera pris.

Vos aurez un officier chargé de votre dossier. Vous le rencontrerez lors de votre premier rendez-vous informel. Si vous êtes officiellement marié la présence de votre épouse est obligatoire, ce jour et à toutes les étapes du processus.

On vous posera beaucoup de questions, on vos jaugera, on testera vos connaissances, vos motivations,… Vous aurez également un entretien avec un officier supérieur. C’est généralement assez convivial, le but est de vous préparer à votre futur entretien avec l’Agence Nationale de Renseignement (NIA) et le Ministère de l’Intérieur.

Vous aurez aussi un certain nombre de démarches à faire auprès de l’immigration ou auprès du bureau de votre district. Sans oublier le passage à votre ambassade où vous devrez obtenir une lettre signifiant votre intention d’obtenir la nationalité thaïlandaise.

Quelques semaines plus tard, vous aurez droit à un rendez vos à l’Agence Nationale de Renseignement. Il vous faudra de nouveau présenter vos documents et avoir un entretien relativement court où il vous sera demandé vos motivations quand à devenir Thaïlandais. Evitez les raisons trop cireuses de pompes, les raisons pratiques sont les meilleures comme l’accès à la propriété foncière, plus besoin de permis de travail ou encore mettre fin aux contraintes des visas.
Il vous sera bien sûr posé des questions sur vos ressources, le but est que vous ne soyez pas un boulet pour le pays.

IMPORTANT : durant tout le processus il est important de continuer à respecter les conditions d’admissions, et ce jusqu’à ce que votre naturalisation soit publiée dans la Gazette Royale. Si par exemple vous veniez à divorcer ou à changer de travail et avoir un salaire sous la barre des 80,000 bahts, alors cela annulerait toute la procédure.


Toutes ces procédures faites, il va vous falloir patienter de 1 à 3 ans avant d’avoir enfin un rendez-vous au BORA ( Bureau Of Registration Administration )

Au BORA vous aurez un entretien avec un panel de fonctionnaires dans une grande salle. Il peut y avoir de 20 à 40 fonctionnaires. C’est très formel mais poli. On vous posera alors de nouveau les questions auxquelles vous avez déjà largement répondu, comme votre parcours et vos motivations.
Bonne nouvelle, ceux qui postulent sur la base de leur marque et qui chantent faux, ils ne doivent pas chanter l’hymne national et l’hymne royal.

Le comité BORA enverra ensuite une demande formelle au Ministre de l’Intérieur quittera également contresignée par le Roi avant sa publication dans la Gazette Royale.


La double nationalité

Chapitre assez rapide, en ce qui concerne la Thaïlande, la Thaïlande accepte sans problème, depuis 1992, qu’un citoyen thaïlandais possède plusieurs nationalités.

Certains pays interdisent la double nationalité comme la Malaisie, Singapour, l’Autriche ou la Chine. Mais la plupart du temps, quand vous faites une demande de renonciation auprès de votre Ambassade afin d’obtenir la nationalité thaïlandaise, cela n’implique pas une perte de votre nationalité d’origine. Il s’agit d’une lettre d’intention, pas de renonciation.

Belgique : Une personne peut avoir la double nationalité ou même plusieurs nationalités. Les Belges majeurs qui, depuis l’instauration de la possibilité de la double nationalité par la loi du 27 décembre 2006, ne perdent plus la nationalité belge suite à l’acquisition volontaire d’une nationalité étrangère. ( Voir lien )

France : Un Français binational ou plurinational est titulaire de tous les droits et obligations attachés à la nationalité française.

Cette règle s’applique de la même manière à un Français ayant acquis une autre nationalité ou à un étranger devenu français.
Toutefois, un Français binational ou plurinational ne peut pas faire prévaloir sa nationalité française lorsqu’il réside sur le territoire de l’État dont il possède aussi la nationalité.
Il est alors généralement considéré par cet État comme son ressortissant exclusif. Il ne peut donc pas bénéficier de la protection diplomatique de la France.
Réciproquement, un Français binational ou plurinational ne peut pas faire prévaloir sa ou ses autres nationalités lorsqu’il réside en France. Il ne peut alors pas bénéficier de la protection diplomatique de l’État ou des États dont il possède aussi la nationalité.
Un étranger en France peut perdre la pluri-nationalité si un changement de situation modifie sa nationalité du fait de la législation applicable dans les États concernés ou d’accords internationaux.
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F334

Suisse : Le fait que de plus en plus de personnes possèdent simultanément deux nationalités, voire plus, donne lieu à des controverses parfois virulentes. En Suisse aussi, les discussions politiques et les initiatives parlementaires relatives à la double nationalité se multiplient. L’appartenance et la loyauté des binationaux sont remises en question, en particulier s’agissant de sportifs ou de politiciens.
Ces discussions ont conduit la Commission fédérale des migrations CFM à mandater une étude sur la double nationalité et les nationalités multiples. Elle livre un aperçu complet et inédit des évolutions démographiques et juridiques à ce sujet. L’étude présente les opportunités et les risques de la double nationalité selon différentes perspectives. Elle fournit ainsi des faits et des arguments pour alimenter le débat politique qui souvent tend à se laisser diriger par l’émotion.
https://www.ekm.admin.ch/ekm/fr/home/staatsbuergerschaft-citoyennete/staatsbuergerschaft/doppelbuergerschaft.html

Canada : Oui. Les Canadiens qui deviennent citoyens d’un autre pays ne perdent pas leur citoyenneté canadienne. Par exemple, un Canadien peut aussi devenir un citoyen français ou américain.
À l’inverse, un citoyen d’un autre pays peut obtenir la citoyenneté canadienne si son pays d’origine accepte la double citoyenneté.
https://www.cliquezjustice.ca/vos-droits/avoir-la-double-citoyennete-au-canada#:~:text=Oui.,origine%20accepte%20la%20double%20citoyennet%C3%A9.


Retrouvez l’ensemble de nos articles pour vivre en Thaïlande
Retrouvez l’ensemble de nos articles pour travailler en Thaïlande

Cet article a 2 commentaires

  1. Seguy

    Bonjour,
    Je vous remercie de votre réponse sur youtube, suis rassuré après ces fake news glanées à Tomo qui a déjà une curieuse politique de « vente » de visa annuel par le biais de l’assurance santé thaï obligatoire, (française refusée), mais contournable.
    Je vais me renseigner sur ce quartier général de la police à Bkk sur le net et m’y déplacer pour cette demande de naturalisation à laquelle je tiens grâce à vos renseignements sur la toile. Vous en remerciant. JLuc Séguy

    1. siamexpat

      A voir si vous remplissez toutes les conditions selon la catégorie que vous viserez. Je vais bientôt faire un nouvel article sur le système de cotation des points.

Laisser un commentaire