Le visa permanent en Thaïlande. Un terme qui fait rêver. Beaucoup ignorent de quoi il s’agit. Ou bien ils pensent à tort qu’il s’agit d’un graal inaccessible. Ou bien imaginent ils qu’il s’agit d’une demande de naturalisation ? Non, rien de tout cela. Le visa permanent existe bel et bien. Il offre quantité d’avantages dont vous n’avez pas idée. Le visa permanent est accessible pour de nombreux étrangers et ce seulement au bout de trois années de séjour au pays du sourire.
Alors si je vous parle de ce visa aujourd’hui ce n’est pas anodin car il est d’actualité. En effet, ce visa vous délivre de toutes les contraintes liées au fameux TM 30. Et si vous ne savez pas encore ce qu’est ce fameux TM 30, foncez vite vers cet article qui vous en dira beaucoup sur cette démarche si controversée chez quelques expatriés.


Visa permanent en Thaïlande, comment obtenir ce visa à vie ?


Quels sont les avantages du visa permanent ?

  • Tout d’abord, fini les visas et leurs renouvellements. Le visa permanent vous exempte des formalités de renouvellement annuel. Vous avez un visa permanent, c’est à vie, sauf bien sûr révocation mais là ca veut dire que vous avez fait une grosse bêtise.
  • Avec ce visa thaï vous aurez accès au “tabien baan” (*) bleu, identique à celui des Thaïlandais. Fini le livret de famille aux couleurs jaunes réservé aux étrangers.
  • En allant à la police vous obtiendrez un livret rouge, l’équivalant de la carte d’identité thaïlandaise.
  • Vous désirez acheter un condominium. Adieu la contrainte de devoir prouver que l’argent de l’achat provient bien d’un de vos comptes situé à l’étranger ou dans votre pays natal.
  • Toujours dans le cadre de l’immobilier, votre nouveau visa vous ouvre les portes aux prêts immobiliers, si vous remplissez bien sûr les conditions des banques que vous contacterez.
  • Vous avez le droit de demander un visa prolongé pour un membre de votre famille. Idéal si vous désirez faire venir un parent proche.
  • Toujours dans le cadre familial, si par exemple vous êtes un couple étranger et que votre enfant est né sur le territoire siamois, alors celui-ci pourra dès lors prétendre à la nationalité thaï.
  • Bon il existe quantité d’autres avantages qui peuvent paraître anecdotiques pour certains comme un accès facilité au permis de travail, la possibilité de passer par la file réservée aux Thaïlandais dans les aéroports, l’exemption des contraintes du TM 30 ou encore le droit de devenir administrateur dans une société publique thaïlandaise.
  • Et puis bien sûr, pour conclure, n’oublions pas que le fait de posséder le visa permanent durant dix années vous ouvre l’accès à la demande de naturalisation, à la demande d’obtention de la nationalité thaïlandaise.

Comment obtenir le visa permanent en Thaïlande ?

visa residence permanente en ThaïlandePour le dépôt de votre candidature vous devez respecter les dates données par le Ministère de l’Intérieur. Ces dates changent tous les ans. Souvent cela débute en septembre ou octobre, les candidatures sont recevables jusqu’à la fin de l’année. Cette année par contre les candidatures sont ouvertes depuis le 1 juillet. Pouvons nous voir dans cette date avancée une volonté du gouvernement de facilité l’accès au visa permanent ?

En tout état de cause, ce visa ne sera distribué qu’à 100 personnes de chaque nationalité. Mais bon, pas d’inquiétude, à ma connaissance il n’y a jamais eu 100 candidatures ou plus d’un même pays, on est même très largement en dessous.

Pour être éligible il faut que vous ayez déjà cumulé au moins trois visas non immigrants non interrompus et que vous soyez donc, au minium, dans votre quatrième visa en cours lors de votre demande.

La première chose à faire est bien sûr de voir dans quelle catégorie de demandeur vous apparaissez. Selon la catégorie vous aurez des documents à fournir. Il est clair que le demandeur d’un visa de résidence marié avec une Thaïlandaise ne fournira pas les mêmes papiers qu’un demandeur issu de la catégorie investisseur.
Je vais décrire les diverses catégories dans quelques instants.

Donc, selon la catégorie à laquelle vous appartenez, vous aurez des formulaires spécifiques à remplir. Voici ci dessous quelques liens pour télécharger les documents nécessaires.
Tous les documents que vous fournirez devront impérativement traduits en thaïlandais et être certifiés.

Téléchargez les formulaires pour la demande de visa permanent :

– Formulaire de demande  TM9 :
http://bangkok.immigration.go.th/2notice/residence62/TM9.pdf

– Informations personnelles :
http://bangkok.immigration.go.th/2notice/residence62/form_personalinfo.pdf

– Certificat médical issu d’un hôpital gouvernemental :
http://bangkok.immigration.go.th/2notice/residence62/form_Medical%20certificate.pdf

– Carte de la résidence et éventuellement du lieu de travail :
http://bangkok.immigration.go.th/2notice/residence62/form_residence_work_map.pdf

– Exemple de certificat de travail :
http://bangkok.immigration.go.th/2notice/residence62/form_salary.pdf

– Exemple de lettre d’historique d’emploi au ministère du Travail :
http://bangkok.immigration.go.th/2notice/residence62/form_workhistory.pdf

– Documents spécifiques à fournir par les demandeurs du visa permanent dans la catégorie investisseur :
http://bangkok.immigration.go.th/2notice/residence62/residence_documents_required_en.pdf

Une fois tous les documents rassemblés ( il vaut mieux en avoir trop que pas assez ) rendez vous dans un bureau d’immigration dédié afin de poser votre candidature pour le visa de résidence permanente.
Là un officier procédera à la prise de vos empreintes digitales, sans doute un moyen de vérifier si vous n’avez pas d’antécédents judiciaires.
Il faudra vous acquitter d’une somme d’environ huit mille bahts, non récupérable.

La première étape est finie, il vous faut maintenant attendre une convocation pour un entretien. Si vous ne vous présentez pas à la convocation votre candidature est annulée et il est probable qu’il en sera de même pour vos prochaines tentatives.
Lors de cet entretien l’officier de l’immigration vous posera des questions complémentaires concernant les documents et informations que vous aurez présenté.
Vous aurez également droit à un échange dans la langue nationale. Attention, il n’est pas nécessaire de lire ou d’écrire le thaïlandais mais d’avoir un minimum de vocabulaire pour un échange basique.

Fin de la deuxième étape, il ne vous reste plus qu’à attendre. Et à être patient. En effet, le cheminement de votre demande dans les services du Ministère de l’intérieur peut prendre jusqu’à une année. Donc soyez patient et nul besoin de harceler en permanence les officiers de l’immigration.

Ca y est, vous recevez confirmation, vous avez obtenu votre visa permanent. Il faut maintenant vous acquitter d’une somme d’environ 200,000 bahts pour la finalisation. Attention que cette somme est réduite de moitié pour les moins de vingt ans et pour ceux qui sont officiellement mariés avec un conjoint thaï.


Quelles sont les catégories pour le visa de résidence permanente ?

Si on schématise beaucoup, on se retrouve avec cinq catégories. J’ai fait le tour de plusieurs sites pour préparer cette vidéo et je dois dire que je suis assez surpris des nombreux raccourcis qu’il existe entre leurs définitions et les descriptions officielles.
Sur plusieurs sites j’ai même trouvé une catégorie qui n’existe pas dans les textes officiels
Survolons très brièvement ces catégories :

– 1) Investissement : les budgets investis varient selon les activités, cela peut aller de 3 à 10 millions mais il y a bien sûr de nombreuses conditions à remplir comme les personnes intéressées peuvent le découvrir dans ce document :
http://bangkok.immigration.go.th/2notice/residence62/residence_documents_required_en.pdf

– 2) Emploi : là on débute avec des salaires de minimum 80,000 bahts, toutes les informations dans le document en bas des catégories. (1)

– 3) Humanitaire : Bon moi je l’aurais plutôt appelé famille mais bon… Attention, là aussi il y a des variantes, pas moins de six sous catégories. Donc si vous avez de la famille thaï je vous recommande la lecture du document ci dessous. (1)

– 4) Expert : Le nom est assez explicite

– 5) Les autres cas qui seront alors traités au cas par cas par les officiers de l’immigration

Contrairement à ce qui est dit, il n’existe pas de catégorie retraité. Peut être que certains d’entre eux peuvent entrer dans la catégorie numéro 5, le mieux est de se renseigner auprès des services concernés.

(1) Voici ici le lien vers le descriptif complet des cinq catégories. Et pour chacune d’entre elles, la liste des documents à fournir.
http://bangkok.immigration.go.th/2notice/residence62/Criterion_and_conditions_en.pdf

visa permanent en Thaïlande


(*) Tabien baan : Un livre de maison thaïlandais, connu sous le nom de Tabien Baan, est l’adresse officielle de la maison ou de l’appartement et le registre des résidents. Ce document administratif est délivré par la municipalité locale et les personnes résidant à l’adresse sont enregistrées dans le livre de maison.

Beaucoup de gens croient que ce livre peut être utilisé comme preuve de la propriété d’une résidence, mais ce n’est pas vrai. Le livre n’a rien à voir avec la propriété de la maison ou du condo et n’est pas délivré par le département des terres. Il s’agit d’un livret délivré par la municipalité locale (et non par le département foncier) qui appartient aux papiers officiels d’une maison ou d’un condo et dont l’utilisation pratique consiste à enregistrer et prouver le lieu de résidence légale des personnes. Le livre de la maison peut indiquer le propriétaire de la maison, s’il est thaïlandais mais pas un propriétaire étranger non résident.


Visa permanent, tout ce que vous devez savoir

Cet article a 12 commentaires

  1. Tres interessant et j avoue que ça chasse pas mal de fausses idees reçues
    Merci beaucoup

    1. Oui en effet, la toile n’est pas avare en fausses rumeurs et informations erronées, content que mes interventions permettent de remettre les pendules à l’heure

  2. Bonjour Monsieur, J’ai écouté avec beaucoup d’attention et d’intérêt le reportage que vous avez posté sur Youtube au sujet du visa permanent en Thaïlande. Je réside moi-même en Thaïlande depuis 21 ans, ma femme est thaïe, et je travaille à Bangkok en école internationale. Nous sommes tous les deux propriétaires d’un appartement. Cependant, ma connaissance de la langue est restreinte. Je communique plutôt en anglais avec mon épouse. Certes, je peux me déplacer et indiquer mon chemin à n’importe quel chauffeur de taxi, je peux commander mes plats au restaurant, relater quelques expériences de ma vie personnelle en langue thaïe. Mais cela ne va pas chercher très loin. Pensez-vous que je pourrais faire une demande de visa permanent ? Je n’ai pas l’intention du tout d’aller passer mes vieux jours en France. Pour cela, ne serait-il pas préférable de recourir aux services d’un avocat ? En tous les cas, merci pour vos explications car elles me sont précieuses.

    1. Bonjour Jean-Marc Chiche, honnêtement je n’ai aucune idée du niveau de difficulté ou de simplicité de l’entretien en thaïlandais. Peut être pourriez vous envisager de prendre des cours et de vous perfectionner avec votre épouse afin de suivre une conversation de base ? Je suppose, au vu de votre longévité au pays du sourire, que vous n’êtes plus à une année près pour les démarches. Vous avez toutes les informations, à vous de mettre toutes les chances de votre côté.

  3. Ce n’est pas encore ouvert pour 2019 !!! pour le quota ….
    seulement une annonce chaque année pour quelque mois en principe de septembre à Décembre
    Announcement of the Immigration Office regarding the opening of applications for residence in the Kingdom of Thailand by the year 2018 by qualified aliens. Can apply From September 19, 2061 to December 28, 2061, the day and time at the Immigration Office.
    1.1 Announced
    1.1.3 Application for waiver – only for check -61
    1.1.4 Acknowledgment is not complete.
    1.1.5 Sample list for the check-out.
    1.3.2 Ratchajai – Open 61
    1.4.1 Criteria for Garuda
    1.4.2 Notification of Immigration Commission
    1.4.3 Ministerial Regulation No. 27 (BE 2546)
    2.1 Hints (English)
    2.2 English instructions
    2.3. Application for permanente Residence TM9
    2.5. Personnel Information
    2.6 medical certificate
    2.7 Example of Job Search Request
    2.8 Sample Salary Certificate 61
    2.9 Map showing where you live and work
    3.1 Documents in Thai
    3.2 Documents in English

    Il faut être capable de tenir une conversation en thaï
    et il faut avoir au moins 3 années consécutives de présence dans le royaume
    etc… il suffit de prendre l’annonce dans la gazette pour avoir exactement les exigences selon la loi
    ca me semble bien mieux ….
    Cordialement

    1. Bonjour Sprex64, j’ai pris les informations directement sur le site de l’immigration. J’ai même fait une capture d’écran sur le site officiel du gouvernement, que j’ai joins à mon article, et qui montre clairement que les inscriptions ont commencé depuis le 01 juillet cette année.
      Dans mon article, tout en bas, j’ai ajouté le lien vers le document à télécharger qui reprend l’ensemble des catégories et les documents spécifiques à fournir pour chacune d’entre elles.
      A noter qu’il y a désormais des documents supplémentaires à fournir pour les investisseurs. Cela date du 01 juin 2019 et le document est bien sûr téléchargeable depuis mon article.

  4. Bonjour Olivier et merci pour ces infos. Il est vrai que peu de personnes connaissent ce moyen de rester dans le pays, sûrement dû au fait de la difficulté de l’obtenir, les 3ans de non-immigrant (B notamment) consécutifs étant un premier challenge, et non des moindres… Viennent ensuite les conditions et le coût de ce statut. c’est quand même une grosse somme 200K. Je dis ça mais, mon but est de l’obtenir ce visa permanent, plus que 2ans et je poserai la demande. Je parle couramment la langue et suis intégré, pas de cas avec la justice.

    Concernant le point salaire : il y a une section parlant de 50k et l’autre de minimum 80k, cela est-il contrôlé en détail selon vous ? Je demande car la 1ère année je ne rentre pas dans les critères, ceci dit après oui. Merci encore pour votre réponse, vos tutos, vos vidéos. Je vous contacterai par mail prochainement.

    Dani

    1. Bonjour Daniel, oui tous les documents sont épluchés attentivement, ce qui explique pourquoi l’attente des résultats peut prendre plus d’un an.
      Au niveau salaire il vaut mieux en effet avoir le montant nécessaire durant les trois années qui précèdent la demande, néanmoins une confirmation par un avocat pourra vous donner une réponse concrète et peut être plus fiable que mon avis.
      N’hésitez pas en effet à me contacter par email si vous avez d’autres questions.

  5. Merci beaucoup,ceci est d’un grand intérêt et des infos importantes que perso je n’aurais pas collectées encore merci beaucoup pour cela,heureusement je dois dire et avouer que pour comme moi les vieux vous existez vous et vos recherches pour les autres

    1. Un tout grand merci pour ce retour Ganty, c’est toujours agréable d’être complimenté et de savoir que son travail peut être utile à quelques personnes.

  6. Article très intéressant d’un point de vue…théorique.
    Je regrette que vous n’ayiez pas insisté sur le point central: La résidence permanente NE CONCERNE PAS LES RETRAITES avec visa non-immigrant OA initial puisque pour être éligible, il faut préseter des contrats de travail pour les 3 ans de résidence préalable.
    Hors les retraités « O-A » ont justement l’interdiction de travailler. POINT FINAL;
    Evidemment, ça reste valable pour les jeunes expats qui partent pour travailler en ThaIlande avec de préférence un bon job et qui comptent s’installer définitivement au PDS avec un bon pécule! Encore faut-il le dire!
    Cordialement, AS

    1. Lisez attentivement l’article et vous verrez que ce visa n’est pas exclusivement réservé aux personnes détenant un permis de travail, il y a plusieurs catégories distinctes.
      L’article s’inspire de textes de loi, on est plus proche de la législation que de la simple théorie.

Laisser un commentaire

Fermer le menu