C’est le rêve de beaucoup et pourtant il y a nombre de raisons pour ne pas s’expatrier en Thaïlande. Je présente ici les quatre raisons principales…

Sommaire :
0- l’article en vidéo
1- Prolongement des vacances
2- Pas de qualifications
3- Pas de finance
4- Pas de projet construit

0- La vidéo ne pas s’expatrier en Thaïlande

Nombre de personnes rêvent de s’expatrier au pays du sourire, pas toujours dans les bonnes conditions. Je vais vous parler ici de quatre raisons qui nécessitent que vous réfléchissiez avant de décider de sauter le pas.


1- Ne pas s’expatrier pour Prolonger des vacances

Voila bien une des erreurs classiques. Je ne compte plus le nombre de personnes qui, suite à un voyage d’une dizaine de jours décident que la Thaïlande est le pays où il fait bon vivre, quelles qu’en soient les conditions.

Je vais prendre l’exemple d’une zone touristique très festive, un vrai régal, l’éclate la plus totale pendant deux semaines. Les gars bazardent donc tout dans leur pays d’origine et viennent s’installer, heureux de prolonger leurs vacances en imaginant que cela sera sans fin.

Bon premièrement il y a les problèmes de visa qui se pointent et qui grèvent quand même le budget . Ensuite viennent les problèmes d’argent car mine de rien, tenir le rythme festif de vos vacances nécessitent pas mal d’argent… et une bonne santé.

Et puis, viennent assez rapidement l’ennui, la lassitude. N’oublions pas que la plupart des zones touristiques ne sont pas représentatives de la Thaïlande et sont surtout très artificielles, y compris dans les relations et les sentiments. Bref, au bout de quelques mois l’esprit de fête fait place à l’aigreur, voir même la dépression et le suicide.


2- Ne pas s’expatrier sans diplômes pointus ou qualifications recherchées

Beaucoup espère trouver du travail, je reçois régulièrement des demandes de personnes aux qualifications standards.

Bon premièrement il faut savoir qu’il y a un bon nombre de métiers interdits aux étrangers en Thaïlande alors les chauffeurs, les gars du bâtiment, les esthéticiennes ou autres, cessez de rêver, vous ne décrocherez jamais un job ici.

De plus les lois sont protectionnistes et il faut vous payer au minimum 50,000 bahts par mois, sans parler des innombrables démarches administratives, alors qu’un Thaï, pour les mêmes compétences coûtera 3 à 4 fois moins cher.

Bref si vous n’avez pas de super qualifications recherchées auprès des grosses sociétés locales, peu de chance de décrocher un contrat salariale.

Pour vous faire une idée des qualifications requises et des jobs offerts je vous laisse deux liens ici mais il existe bien sûr d’autres sites :
http://th.jobsdb.com/th
http://www.thaijob.com/en/


3- Ne pas s’expatrier sans les finances adéquates

S’il n’est pas possible de décrocher du travail vous pouvez créer votre propre activité mais il vous faut des fonds propres dès le départ. N’espérez pas présenter un projet à une banque thaï et obtenir un prêt, même si vous avez déjà une partie des fonds. Ici les banques ne prêtent pas aux étrangers.


4- Ne pas s’expatrier sans projet construit

Il y en a qui débarque ici avec leurs économies mais se plante inexorablement pour de multiples raisons. La première est qu’ils n’ont pas fait d’étude de marché. L’autre raison principale est leur incompétence, je ne compte plus tous ceux qui veulent devenir patron de guesthouse ou de bar sans avoir la moindre expérience dans ce domaine. La troisième raison est l’implication, la création d’une activité est juste un prétexte à prolonger des vacances alors que gérer une activité en Thaïlande demande beaucoup plus d’implication et de travail que si bossiez dans votre pays d’origine.

Il y a bien sûr d’autres raisons de ne pas s’expatrier en Thaïlande. Elles ne sont évoquées ici ou ont été omises. Alors n’hésitez pas à m’en faire part dans vos commentaires, en espérant que cette vidéo fera réfléchir certains avant qu’ils ne sautent trop vite le pas de l’expatriation.


Expatsiam est le blog officiel en français de « boithai.com« , spécialiste dans la création de société en Thaïlande, dans l’obtention des visas d’affaires et des permis de travail, dans l’import-export, la législation, les agréments du « BOI » ou d’ « alien certificate », dans la communication et la création de site internet, dans la comptabilité et, de manière générale, tout ce qui est lié au monde des affaires en Thaïlande.


Le partage de cet article est autorisé via les boutons dédiés à cet effet.
Si vous désirez copier tout ou partie de cet article prière de nous contacter ou alors de mettre le lien de cette page comme source.


4 bonnes raisons de ne pas s’expatrier en Thaïlande

Laisser un commentaire

Fermer le menu