Le parti au pouvoir au bord de l’éclatement

You are currently viewing Le parti au pouvoir au bord de l’éclatement

Le parti au pouvoir, le Palang Pracharath Party (PPRP), est au bord de l’éclatement, des dizaines de députés cherchant à faire défection avant les élections générales qui devraient avoir lieu en mai.

Cependant, une figure clé du parti, Nirote Sunthornlekha, a balayé ces spéculations, affirmant qu’il n’y a rien d’inhabituel à ce que des députés changent de parti, ajoutant que l’unité du PPRP reste intacte.

Selon des sources politiques, la baisse de popularité du PPRP est une raison plausible pour les députés qui cherchent à faire défection, et les députés du PPRP à Bangkok seraient les plus susceptibles de quitter le navire pour augmenter leurs chances de conserver leurs sièges.

Les transfuges potentiels sont Chakkraphan Pornnimit, Charnwit Wiphusiri, Kasitdej Chutiman, Patcharin Samsiripong et Karnkanit Haewsanti, et les spéculations vont bon train sur la possibilité qu’ils passent au parti Bhumjaithai.

Le PPRP est secoué par des divisions depuis près de deux ans et le fossé, en particulier parmi les proches des poids lourds du parti, serait irréconciliable. Parmi ceux qui pourraient quitter le parti, on trouve un groupe de six députés de Samut Prakan qui ont voté contre le ministre de l’Intérieur Anupong Paojinda lors du dernier débat de censure. Ils sont également connus pour être en désaccord avec le directeur du parti, Suchart Chomklin. On pense que les députés sous le contrôle du clan Khunpluem pourraient également partir pour faire revivre le parti Phalang Chon. Ceux qui sont sous l’aile de Suchart Tancharoen pourraient revenir au Pheu Thai.

Les défections devraient commencer fin décembre, après que la commission électorale a donné un calendrier pour les élections, lorsque le mandat de quatre ans de la Chambre expirera le 23 mars.

Les règles électorales exigent qu’un candidat ait adhéré à un parti au moins 90 jours avant la date du scrutin. La date de l’élection étant provisoirement fixée au 7 mai, les députés qui souhaitent faire défection sont susceptibles d’agir fin décembre pour satisfaire à l’exigence d’adhésion de 90 jours.

Huit députés du PPRP ont été aperçus lors des célébrations de l’anniversaire de Newin Chidchob, une figure importante du parti Bhumjaithai, à Buri Ram le 4 octobre. On pense qu’ils ont ainsi manifesté leur intention de quitter le parti au pouvoir pour son partenaire de coalition.

M. Nirote, député PPRP de Nakhon Sawan, a déclaré que les défections sont courantes avant tout scrutin, le PPRP devant également accueillir de nouveaux membres. Il s’est dit confiant que la plupart des députés du parti resteront avec le parti parce qu’il respecte ce qu’il représente et que le chef du parti, Prawit Wongsuwon, est engagé dans son travail.

M. Nirote n’est pas d’accord avec certains points de vue selon lesquels la cote de popularité du parti a chuté en raison des divisions, et insiste sur le fait que l’unité du parti reste intacte.

Interrogé sur la popularité du général Prawit et du Premier ministre Prayut Chan-o-cha, il a répondu que « tous deux se concentrent sur leur travail et ont de nombreuses réalisations à leur actif ».

« Le gouvernement et le PPRP ne [se vantent] pas de leur travail […] et les gens leur donnent une chance », a déclaré M. Nirote. « Ils servent le peuple et nous pensons que cela créera de la confiance ».

Pendant ce temps, une réunion du parti Setthakij Thai a élu lundi un nouveau chef et un nouveau comité exécutif après que le Capt Thamanat Prompow a quitté la tête du parti samedi.

Cette décision est censée permettre au Capt Thamanat et à ses alliés de passer à d’autres partis, dont le Pheu Thai et le Bhumjaithai.

Après la réunion, le capitaine Thamanat a déclaré qu’il n’avait pas conclu d’accord avec le Pheu Thai, mais qu’il n’excluait pas non plus de rejoindre le parti d’opposition.

Entre-temps, le Pheu Thai a nommé lundi un comité de 55 membres chargé de se concentrer sur les élections générales, dont les membres dirigeants Panthongtae et Paetongtarn Shinawatra sont les deux conseillers.

Source : Bangkokpost

Laisser un commentaire