Krabi, alerte covid, 79 personnes à haut risque.

Krabi, des responsables recherchent 290 contacts, 79 considérés comme «à haut risque»

Des efforts sont en cours pour retrouver 290 personnes qui ont eu des contacts avec un patient Covid-19 à Krabi , les autorités déclarant que 79 d’entre elles étaient «à haut risque». L’homme de 37 ans, un ressortissant indien qui vit à Koh Phi Phi, a été testé positif au virus alors qu’il subissait des tests médicaux dans le cadre d’une demande de permis de travail. Le Bangkok Post rapporte que si la plupart de ses proches ont été testés négatifs, l’état de santé de sa femme est inconnu.

Les responsables de la santé tentent de contacter tous ceux qui sont entrés en contact avec l’homme, l’enquête s’étendant sur les provinces de Krabi, Phuket, Chiang Mai et Sukothai, après que l’homme se soit récemment rendu dans chacun de ces endroits. Il est entendu qu’il est asymptomatique et est détenu dans une salle d’isolement à l’hôpital de Krabi.

Il a d’abord été testé positif le 4 novembre, puis testé négatif le 6 novembre. Les responsables de la santé disent que le résultat négatif pourrait être dû au fait que son résultat positif antérieur ne montrait que des traces du virus. Le résultat indiquerait que l’homme a contracté le virus il y a quelque temps, avec un contrôle d’immunité montrant qu’il était infecté depuis au moins une semaine ou deux, peut-être même plus.

Walairat Chaifu du département de contrôle des maladies dit que l’on ne sait pas comment l’homme a contracté le virus, étant donné qu’il n’a effectué aucun voyage international depuis février.

«La personne infectée est arrivée en Thaïlande en avril 2019, puis s’est rendue à l’étranger en octobre 2019, avant de revenir en Thaïlande en février, et n’a jamais été nulle part à l’étranger depuis. Il a ouvert un restaurant avec sa femme à Koh Phi Phi.

Il est entendu que le 28 octobre, l’homme a pris le ferry de Phi Phi à Krabi, pour rester avec la famille de son frère. Le 29 octobre, il s’est rendu à Phuket en voiture, séjournant dans un hôtel à Patong, où il a rencontré un ami américain et a dîné dans un restaurant voisin. Le 30 octobre, il s’est rendu à l’aéroport de Phuket en taxi et s’est envolé pour Chiang Mai. À son arrivée, il a pris un taxi pour se rendre dans un lieu de divertissement de la ville. Le 31 octobre, l’homme s’est rendu à Sukothai pour le festival Loy Kratong.

Les responsables de la santé affirment que les chauffeurs de taxi de Phuket et de Chiang Mai sont considérés comme «à risque», tout comme les autres clients du bar de Chiang Mai. Walairat dit que ceux qui assistent à l’événement Loy Kratong à Sukothai sont classés comme «à faible risque» car tout le monde a eu sa température prise et a dû porter des masques. Elle dit que le personnel médical qui a eu des contacts avec le patient est probablement le plus à risque.

«Nous avons pris des rendez-vous pour que les membres du groupe à haut risque passent le test et se mettent en quarantaine pendant 14 jours.»

C’est assurément dans ce genre de situation que l’on reconnaît la nécessité de suivi et la capacité de retrouver des personnes grâce à l’application mobile ou bien via le bracelet électronique qui devrait être mis en place pour les futurs visiteurs venant en Thaïlande.


Source : https://thethaiger.com/coronavirus/officials-tracing-290-contacts-of-krabi-covid-case-79-considered-high-risk

Krabi, alerte covid, 79 personnes à haut risque.

Laisser un commentaire