Cannabis en Thaïlande, légal mais attention…

You are currently viewing Cannabis en Thaïlande, légal mais attention…

Cannabis en Thaïlande, changement de loi depuis le 12 novembre 2022

Les boutiques où l’on fume du cannabis en Thaïlande sont illégales depuis l’entrée en vigueur de l’annonce du ministère de la Santé publique déclarant que les fleurs des plants de marijuana sont une herbe nécessitant un contrôle strict, a averti le ministère mardi.

Le règlement sur les herbes contrôlées, daté du 11 novembre 2022, a été annoncé dans la Gazette royale mercredi dernier et est entré en vigueur le jour suivant, a déclaré le Dr Thongchai Lertwilairatanapong, directeur général du Département de la médecine traditionnelle et alternative thaïlandaise (DTTAM).

Cette annonce vise principalement à freiner l’abus de cannabis en Thaïlande à des fins récréatives, qui était en augmentation depuis sa dépénalisation.

Cette annonce intervient alors que le parti Bhumjaithai fait toujours pression pour faire adopter un projet de loi sur le cannabis et le chanvre, qu’il a présenté comme un mécanisme juridique efficace pour garantir que le cannabis en ThaÏlande sera strictement utilisé à des fins médicales uniquement.

En plus d’interdire aux entreprises d’offrir à leurs clients un espace pour fumer du cannabis, la nouvelle annonce ministérielle interdit la vente de cannabis aux personnes de moins de 20 ans, aux femmes enceintes et aux mères qui allaitent leurs bébés, ainsi qu’aux étudiants de tous les niveaux d’enseignement, a-t-il précisé.

La même annonce interdit également la vente de cannabis par le biais de distributeurs automatiques, de moyens électroniques et de canaux basés sur Internet, a-t-il précisé.

 »Fumer du cannabis en public est également strictement interdit en vertu de la même annonce, y compris dans un temple ou tout autre lieu religieux, un dortoir enregistré, un parc public, un zoo ou un parc d’attractions », a-t-il déclaré.

Les fleurs de cannabis étant désormais des produits à base de plantes contrôlés, elles ne peuvent être vendues légalement que par des personnes disposant d’une licence appropriée, notamment des médecins, des vétérinaires et des praticiens de la médecine traditionnelle thaïlandaise, de la médecine thaïlandaise appliquée, de la médecine populaire et de la médecine traditionnelle chinoise, a-t-il précisé.

Ces professionnels et praticiens sont également tenus de respecter scrupuleusement la loi de 1999 sur la protection et la promotion de la sagesse de la médecine traditionnelle thaïlandaise, faute de quoi ils risquent jusqu’à un an de prison et/ou une amende de 20 000 bahts, a-t-il ajouté.

Le Dr Tewan Thaneerat, directeur adjoint du DTTAM, a déclaré que le département a récemment établi un dépôt pour stocker la marijuana cultivée localement et récoltée pour la fournir aux producteurs de produits à base de cannabis à usage médical tels que les extraits d’huile de cannabis.

Jusqu’à présent, 3,5 tonnes de cannabis collectées auprès de 93 sites de culture enregistrés ont été stockées dans le dépôt, a-t-il précisé.

Ces matériaux, d’une valeur totale de 22,18 millions de bahts, seront d’abord testés pour évaluer leur qualité, notamment en termes de contamination par des insecticides, des pesticides, des métaux lourds et des microbes, a-t-il précisé.


Laisser un commentaire